Développement personnel“Je peux et je veux !” en français Par william walker atkinson
"Je peux et je veux !" Par William Walker Atkinson

“Je peux et je veux !” en français Par william walker atkinson

william walker atkinson

Je peux et je veux ! Vous est-il déjà arrivé de vous dire ces mots avec la ferme conviction que vous disiez la vérité, avec le sentiment profond qu’il n’y avait pas besoin d’autre preuve ? Si oui, vous avez alors ressenti en vous un frisson qui semblait faire vibrer chaque atome de votre être en harmonie avec une note de la grande échelle de la Vie, sonnée par le Soi réel.

Vous avez reconnu la vérité

Vous avez eu un aperçu momentané de la lumière intérieure, vous avez entendu une note perdue du chant de l’âme, vous avez été conscient pour un instant de VOUS-MÊME. Et dans ce moment d’extase, vous avez su qu’un pouvoir et des possibilités indicibles vous appartenaient. Vous avez senti que vous étiez en contact avec toute la force, le pouvoir, la connaissance, le bonheur et la paix. Vous avez senti que vous étiez à la hauteur de n’importe quelle tâche, capable d’exécuter n’importe quelle entreprise. Pour l’instant, il n’y avait aucune peur au monde pour vous. Tout l’Univers semblait vibrer dans la même tonalité que votre pensée. Pour l’instant, vous avez reconnu la Vérité.

Mais hélas, l’esprit du doute, de la méfiance, de la peur et de l’infidélité t’a rappelé sur Terre et la vision s’est estompée. Et pourtant, le souvenir de la vision – l’écho du son – le reste de la force retrouvée – est encore avec toi. Vous trouvez encore que ce souvenir est un stimulant pour de grands efforts – une pensée réconfortante dans les moments de faiblesse et d’épreuve. Vous avez été capable d’accomplir beaucoup de choses grâce aux vibrations persistantes de cette puissante pensée.

Une confiance et une force calmes

Dans les périodes de grands périls – de graves perplexités – de luttes pour la vie et la mort, un sentiment de calme, de confiance et de force nous vient souvent, et nous sommes portés par une puissance en nous et en nous (et pourtant dans tout le reste aussi) qui semble nous soulever de nos pieds et nous emporter vers la sécurité – la paix – le repos. Nous sommes habités par un sentiment permanent de puissance, de réserve et de sécurité. Lorsque nous sommes confrontés à des conditions extraordinaires, lorsque notre corps semble paralysé, notre esprit stupéfié et notre volonté anéantie, nous prenons souvent conscience de l’existence du Soi réel, qui répond à notre demande involontaire et vient à la rescousse en poussant des cris de joie : “JE SUIS ICI” !

Beaucoup d’entre nous ont fait usage de cette force intérieure sans s’en rendre compte. Un jour, nous étions dans une grande détresse et nous avons fait cette demande, et voilà qu’elle a été exaucée. Nous ne savions pas d’où venait cette force nouvelle, mais nous étions conscients de l’élévation et nous avions davantage confiance en nous. La fois suivante, nous avons demandé l’aide avec confiance, et là encore, nous avons été exaucés.

Le chemin du succès

Nous avons acquis ce que nous appelons la confiance et la foi en nous-mêmes, et nous avons été transportés par-dessus de nombreux endroits sombres pour nous engager sur la voie du succès. Nos succès répétés nous ont amenés à penser et à parler de notre “chance”, et nous avons fini par croire que nous avions une “étoile”, et nous avons pris des chances et des risques dont d’autres n’auraient pas rêvé. Nous avons osé. Nous avons essuyé quelques échecs apparents, mais nous avons vite appris à les considérer comme des leçons menant au succès final. Le sentiment “Je peux et je veux” nous a permis de franchir les obstacles en toute sécurité et nous avons appris à savoir que nous finirions par “y arriver”.

Et ainsi nous avons continué à avancer, sachant que si nous avancions de trois pas et reculions de deux, nous avions toujours un pas d’avance. Nous avions confiance, car nous savions que “les choses finiraient par arriver”. Et tant que nous avons gardé cette attitude, nous avons réussi, et ce n’est que lorsque nous avons perdu courage à cause d’un faux pas inattendu – ce n’est que lorsque, après avoir atteint le succès, nous sommes devenus hébétés et effrayés, et avons commencé à craindre que notre “chance puisse tourner” et que nous perdions tout ce que nous avions accumulé – ce n’est qu’alors, dis-je, que notre étoile a pâli.

Un coup de pouce du destin

Parlez avec n’importe quel homme qui a réussi et, s’il est sincère, il admettra avoir senti, dès son premier succès, qu’il avait une sorte d'”attraction” avec le destin – une sorte de “bonne étoile” – une sorte de Providence spéciale agissant en sa faveur. Il a commencé à s’attendre à des résultats – à avoir confiance dans la bonne marche des choses – à avoir foi en quelque chose dont il ne connaissait pas la nature – et il n’a pas été déçu. Les choses semblaient jouer en sa faveur – pas toujours de la façon dont il s’y attendait, parfois d’une façon tout à fait différente – les choses semblaient s’arranger d’elles-mêmes à la fin – tant qu’il gardait son “sang-froid”. Il ne connaissait pas la source de sa force, mais il y croyait et lui faisait tout de même confiance.

Réveillons-nous et reconnaissons ce quelque chose en nous – commençons à comprendre ce sentiment “Je peux et je veux” – chérissons-le si nous l’avons, et cultivons-le si nous ne l’avons pas. Savez-vous que nous sommes de jeunes géants qui n’ont pas découvert leur propre force ? Ne savez-vous pas qu’il y a des pouvoirs latents en nous, qui ont besoin de se développer et de s’épanouir ?

Désir sincère, foi et demande calme

Ne savez-vous pas que le désir sincère, la foi et la demande calme nous apporteront ce dont nous avons besoin, mettront à notre disposition les outils avec lesquels nous devons accomplir notre destinée, nous guideront dans l’utilisation correcte des outils et nous feront grandir ? Ne savez-vous pas que le désir, la foi et le travail sont la triple clé des portes de l’accomplissement ? Il y a des possibilités devant nous, qui attendent notre venue, et dont nous n’avons jamais rêvé. Affirmons-nous, prenons la clé, déverrouillons les portes et entrons dans notre royaume.

Avoir la certitude du succès ultime

Pour accomplir, nous devons être animés d’un désir sincère – nous devons être aussi confiants dans le succès final que nous le sommes dans le lever du soleil de demain – nous devons avoir la Foi. Et nous devons travailler jusqu’au bout avec les outils et les instruments qui se présentent jour après jour. Nous découvrirons que le Désir, la Confiance, la Foi et le Travail non seulement écarteront les obstacles de notre chemin, mais commenceront aussi à affirmer cette force merveilleuse, encore si peu comprise – la Loi de l’Attraction – qui attirera à nous ce qui est propice à notre succès, que ce soit des idées, des personnes, des choses, oui, même des circonstances. Oh, vous qui avez peu de foi, pourquoi ne voyez-vous pas ces choses ?

Le monde est à la recherche de ces personnes “Je peux et je veux” – il a des places prêtes pour elles – l’offre n’égale pas la demande. Prenez courage, vous les malheureux, vous les sceptiques, vous les “Je ne peux pas” ! Commencez le combat en abolissant la peur de votre esprit. Ensuite, commencez à grimper l’échelle de la réalisation, en criant “JE PEUX ET JE VEUX” de toutes vos forces, en noyant le son des “mais”, “si”, “suppositions”, “vous ne pouvez pas” et “vous n’êtes pas effrayés” de vos amis à la couverture mouillée au pied de l’échelle.

Vers le haut et vers l’avant

Ne vous préoccupez pas des tours supérieurs de l’échelle – vous les atteindrez en temps voulu – mais accordez toute votre attention au tour qui se trouve juste devant vous, et lorsque vous y aurez pris fermement pied, regardez le suivant. Un tour à la fois, n’oubliez pas, et accordez toute votre attention à chaque étape. Grimpez avec désir, confiance et foi en inspirant chaque pas, et la tâche deviendra un plaisir. Vous serez conscient qu’une force puissante vous attire vers le haut et vers l’avant à mesure que vous progressez. Et n’essayez pas de tirer un autre gars de l’échelle – il y a assez de place pour vous deux – soyez gentil, soyez gentil.

Dites, pensez et agissez en fonction de ” Je peux et je veux “

Si vous n’arrivez pas à ressentir les vibrations du “Je peux et je veux” en vous, commencez aujourd’hui, et dites “Je peux et je veux” – pensez “Je peux et je veux” – agissez “Je peux et je veux”, et mettez les vibrations en mouvement. Rappelez-vous que, de même que la seule note du violon, si elle est constamment jouée, fait vibrer le puissant pont à l’unisson, une seule pensée positive, maintenue constamment, se manifeste à la fois en vous-même, chez les autres et dans les choses. Commencez donc à jouer cette note aujourd’hui, en ce moment même. Sonnez-la constamment. Envoyez une note claire, heureuse, joyeuse – une note de Foi – une note de Victoire à venir. Chantez-la encore et encore, et bientôt vous serez conscient que les vibrations ont commencé, et que la puissante structure de votre être frémit et vibre sur la note-clé : “JE PEUX ET JE VEUX”.

SOURCE : Extrait du livre Nuggets of the New Thought | 1902

À PROPOS DE L’AUTEUR
William Walker Atkinson (5 décembre 1862 – 22 novembre 1932) était un avocat, commerçant, éditeur et auteur, ainsi qu’un pionnier américain du mouvement de la Nouvelle Pensée. Il est l’auteur des œuvres pseudonymes attribuées à Theron Q. Dumont et à Yogi Ramacharaka. On estime qu’il a écrit une centaine de livres, tous dans les 30 dernières années de sa vie. Il a été mentionné dans des éditions antérieures du Who’s Who in America, dans Religious Leaders of America, et dans plusieurs publications similaires. Ses œuvres sont restées imprimées plus ou moins continuellement depuis 1900. (Source : Wikipedia)

Laisser un commentaire

error: Le contenu est protégé !