12-La loi du rythme hypnotique

Glisse

Dans cet article vous allez découvrir le principe de la loi du rythme hypnotique.
Il y a des bases qui sont importantes à assimiler afin de vous ouvrir l’esprit.
Une fois que vous avez compris, plus rien au monde ne peut vous stopper.
Si ce n’est pas vous-même.

La loi du rythme hypnotique et les habitudes toxiques

La loi du rythme hypnotique est très simple à comprendre mais plutôt difficile à mettre en place. Parce qu’il est compliqué de remplacer une habitude qui est encrée dans notre quotidien depuis longtemps. Clin d’œil aux fumeurs, ils savent à quel point il est frustrant d’arrêter de fumer. Car oui, le fait de consommer des cigarettes n’est pas vraiment un besoin que votre corps vous fait ressentir. Mais plutôt une routine que votre subconscient s’est approprié et votre cerveau automatiquement vous fait exécuter les gestes.

Continuons sur l’exemple des fumeurs pour avoir une bonne compréhension du rythme hypnotique. Lorsqu’un individu fume pour la première fois, il ne s’imagine pas qu’il pourrait vite en devenir dépendant. Et continuer à fumer chaque jour qui passe. La dépendance est la chose qui empêche à celui ou celle d’éliminer les rituels qui sont toxiques à leur santé physique et/ou morale. Tous les fumeurs confirmés vous diront qu’ils veulent stopper, mais soit-disant leur corps les en dissuade. Ils ne veulent pas admettre que c’est douloureux psychologiquement de s’en séparer. Cela veut dire tout simplement que leur cerveau s’est habitué à faire les mêmes gestes; le geste de sortir la cigarette du paquet, de la tasser, la mettre en bouche et l’allumer. Et les taffes s’ensuivent… Et il ne veut pas s’en séparer.

Remplacez vos mauvaises habitudes par des bonnes

Voulez-vous préserver votre santé et l’améliorer? Alors, Il n’y a pas d’autre option que de vivre des traversées d’épreuves pour parvenir à votre objectif. Vous ne pouvez pas éliminer une habitude, mais vous pouvez la remplacer par une autre bien meilleure. Voici un exemple qui pourrait fonctionner. Chaque fois que vous ressentez le besoin de fumer, prenez 5 minutes pour vous recentrer sur votre objectif. Dites vous que vous avez tenu jusqu’ici, alors pourquoi abandonner tous ses efforts? Dites-vous que vous êtes sur la bonne voix tout en gardant le contrôle sur votre esprit, cette petite voix intérieure qui vous pousse à craquer et en fumer une. Elle ferait mieux de se taire à jamais. Pour l’affronter vous pouvez remplacer vos rituels de pauses cigarettes par la répétition de vos phrases d’affirmations positives. En voilà une bonne idée.

Prise de conscience de votre potentiel

Vous savez pertinemment que fumer ne vous donne rien de bénéfique. Au contraire, vous dégrader votre corps de l’intérieur. Vous gaspillez votre argent dans une chose qui vous tue à petit feu. Le plus triste c’est que vous en êtes conscient de tous les dégâts que cette chose méprisable vous fait. Arrêtez de vous faire du mal inutilement. Vous pouvez investir ailleurs votre argent, dans des choses qui vous rapporteront le sentiment de bonheur à long terme et non juste l’instant d’une pause cigarette. Et vous vivrez plus longtemps.

Voyez-vous étant un ancien fumeur, je peux vous dire que mettre fin à ma dépendance a été la chose la plus difficile que j’ai pu accomplir. Car j’étais faible d’esprit, je faisais des rechutes alors que je m’étais abstenu quelque temps. J’étais souvent déçu de moi-même et je me disais que mes efforts ne servaient à rien. Autant que je continue à fumer 20 cigarettes et rester dans ma zone de confort.

Le déclic qui a tout changé

Mais un beau jour le déclic m’est venu à plein fouet dans ma conscience. Je me suis rendu compte que je fumais un paquet de 20 cigarettes par jour… Sans m’apercevoir, j’investissais du temps pour 20 cigarettes. En moyenne une pause cigarette prend 5 minutes 20 x 5 minutes = 100 minutes? Sachant que j’ai à l’âge de 16 ans, aujourd’hui j’en ai 25. Çà fait 1 an que je ne fume plus par dépendance. Car oui temps en temps ça fait plaisir avec le café entre amis. A votre avis qu’est-ce-que j’ai fais pour arrêter ma dépendance?

J’ai commencé par remplacer les pauses cigarettes par la méditation, je devais me distraire l’esprit pour éviter de penser à la cigarette. Par ce que plus nous mettons de l’intention sur une chose que nous nous convainquons de s’abstenir. Alors plus c’est difficile de se retenir. Le cerveau ne comprend pas la négation. Lorsque vous vous exprimez avec la négation, votre cerveau a du mal à comprendre et donc inconsciemment vous assimilez l’information sans la négation.

Par exemple: « je ne dois plus fumer », je ne peux pas fumer parce que ce n’est pas bon pour ma santé ». Le cerveau humain comprend inconsciemment « je dois plus fumer », « je peux fumer parce que c’est bon pour ma santé »… Vous comprenez?

Comment donner la bonne information à mon subconscient?

Commencer par rédiger des phrases d’affirmation positives correctes. Il y a un livre que je vous recommande, c’est le livre phare et incontournable « réfléchissez et devenez riche » de Napoléon Hill. Pour votre développement personnel. Dans ce livre vous retrouverez la bonne manière d’écrire vos affirmations.

Avant que vous commandiez le livre, je vais vous donner quelques phrases que j’utilise chaque jour.
« Je suis heureux en ce moment », « je vis l’instant présent et je profite de la vie », « j’ai des amis sur qui je peux compter en cas de besoin majeur », « mon entourage m’aime et me respecte pour la bonne personne que je suis », « j’arrête de fumer la cigarette car je remarque que ma santé se dégrade de jour en jour », « je veux une vie pleine de santé, je fais du sport et je mange bien » et etc.

Création de nouvelles habitudes

Habituer votre cerveau à répéter des rituels pour changer vos habitudes malsaines par des rituels qui animent positivement votre esprit. Je tiens à vous dire qu’au début pour éviter de fumer, j’ai remplacé par des chewing-gums et j’ai remarqué que mes dents se dégradaient à cause du sucre. Donc j’ai continué en changeant mon paquet de mentos par mordre sur un bout de bois pour disperser mes pensées dominantes. La période la plus compliquée est la première semaine. Après vous n’y pensez même plus.
Cela s’appelle avoir réussi à remplacer votre rythme hypnotique.

Vous pouvez le faire, vous êtes sur la bonne voie vu que vous vous intéressez à cela. Continuer vos efforts, vous y parviendrez certainement! Pensez-y plus souvent que tout est question de rythme. Si vous voulez changer de vie, voyez dans vos habitudes qu’est-ce-qu’il serait intéressant de changer pour aller de l’avant dans vos objectifs.

Il y a une citation qui me motive beaucoup lorsque j’ai la sensation de vouloir faire une rechute. C’est la suivante: Un gagnant ne lâche pas et un lâche ne gagne pas. Elle me pousse à continuer à aller de l’avant en me considérant comme un vainqueur!
Si j’y suis parvenu, vous pouvez le faire.

Découvrez les autres lois universelles en cliquant ici.

Soumettre un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :